Homepage Forums Comment superviser les alarmes et les alertes Comment définir la supervision : quand, pourquoi, méthodes.

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Melwynn Rodriguez, il y a 2 ans et 3 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Articles
  • #9570

    Melwynn Rodriguez
    Administrateur
    • Qu’est ce que la supervision  ?

    Comment définir la supervision : C’est un nom masculin et singulier, qui signifie aussi Contrôle et Vérification, mais avec les évolutions de la technologie et du web, la supervision est aussi une technique industrielle de suivi et de pilotage, de tous les procédés de conception ou fabrication automatisés, par extension dans l’informatique, la supervision est la surveillance du bon fonctionnement de l’activité d’un système.

    La supervision via les automates programmables concerne aussi toutes les commandes  (ou paramètres) d’un système donné, ainsi que l’acquisition des données qui permettent de surveiller et de remettre à l’état normal un processus ayant subi des perturbations, des alarmes, ou bien de simples dysfonctionnements.

    Comment définir la supervision ?

    La supervision pour les DSI (Direction des Systèmes d’Informations) est devenue non seulement critique, mais surtout indispensable, car il faut à tout moment pallier à l’impact très préjudiciable d’un arrêt de service ou d’une  indisponibilité ; le rôle de la supervision, est non seulement de constater ces faits, mais surtout et encore de prévenir par tous les moyens y inclus par les escalades.

    • La Supervision, c’est quand ?

    En pratique, l’outil de supervision qui constate une anomalie, le déroulement d’un processus anormal ou inhabituel va adresser un message, mail, téléphone, fax, appel vocal ou SMS, à la console de supervision, supervisée par un opérateur, et ce peu importe le moment du jour et de la nuit 7J / 7 et 24 H / 24.

    • Pourquoi utiliser un outil de supervision ?

    Sans vouloir entrer dans les détails, il convient de noter que la supervision peut être maintenant effectuée, soit sur site, par l’installation d’un système sous licence, ou bien comme la tendance le prouve, de manière externe sous ASP/SaaS. Cette dernière formule, permet de réduire les frais d’installation et d’utilisation.

    Nous compléterons en disant que la supervision informatique, peut être scindée en trois parties, la partie dite matérielle : imprimantes, onduleurs, commutateurs et routeurs incluant les ordinateurs (en prolongement ou non de certains outils de gestion de parc), une autre partie qui concernera plus : la surveillance des sites web en eux-mêmes et des réseaux physiques, incluant l’analyse des performances, la disponibilité, enfin la supervision des systèmes en eux-mêmes, avec les serveurs et autres commutateurs.

    • Comment mettre en place un outil de supervision?

    Dans la plupart des cas, les systèmes d’information se doivent d’être supervisés, pour assurer à l’entreprise une continuité de fonctionnement.

    Il convient de vérifier que :

    • Le réseau et tous ses équipements fonctionnent
    • Les serveurs, les périphériques, les outils d’impression, sont en état de marche.
    • Le workflow et toutes les applications, surtout les plus sensibles doivent être contrôlées.

    Pour s’assurer d’une bonne disponibilité des services et prévenir les défaillances, et si nécessaire lancer des alertes, qui permettent de stopper les processus ou bien de relancer les services interrompus.

    • Quelles méthodes pour superviser vos systèmes ?

     Selon les outils à utiliser, il existe plusieurs méthodes, pour superviser et gérer un système d’informations, Sans vouloir enter dans les détails, presque toutes se basent sur :

    • La récupération des résultats des scripts
    • Les scripts en eux-mêmes, qui seront selon les cas, distants ou bien locaux.
    • Analyse des logs (fichiers) et autres bases de données BDD
    • Par l’utilisation des protocoles standards du marché, qui sont normalisés.
    • Les protocoles pour la supervision ?

    Sans souhaiter être limitatifs, nous relèverons ci-après les principaux protocoles utilisés dans la supervision et qui dépendent généralement de la DMTF (Distribued Management Task Force), organisation fondée en 1992, qui développe et maintient les standards pour l’administration des systèmes connectés à Internet.

    Les protocoles pour la supervision les plus importants sont :

    Pour en terminer, il est aisé d’écrire que la supervision, constitue un outil de pilotage et de diagnostic, indispensable pour contrôler et valider les performances de votre infrastructure.

     

    Découvrir notre outil de supervision MEMOGuard

    Plus d’information sur le forum :

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Author: Melwynn Rodriguez

Directeur Marketing de Clever Technologies, éditeur de logiciels proposant des solutions SMS, beaucoup sur le net et dans le monde sportif me connaissent sur mon seul prénom Melwynn. Depuis la fin du siècle dernier (1998), Clever Technologies propose des solutions pour la gestion des alarmes et des astreintes, et des softs pour la gestion des SMS, d’abord sous la forme de logiciels-licences, puis Clever fut l’un des pionniers à proposer dès 2004, des solutions en SaaS, une seule exigence, n’utiliser que des routes sûres et veiller au résultat final